#MUMLIFE : Mon dernier trimestre de grossesse

Depuis mon dernier article grossesse, voilà quelques mois qui se sont écoulés. Effectivement, j’étais enceinte et maintenant je ne le suis plus. J’ai accueilli dans ma vie une magnifique petite fille qui se prénomme Eliséa.

Mais avant d’en arriver là, je souhaitais faire avec toi un petit point sur mon troisième trimestre de grossesse qui n’a pas été de tout repos.

S’il y a bien une période que je n’aime pas durant la grossesse, c’est bien ce dernier trimestre !!

Ce dernier trimestre où tu te sens lourde, incapable de marcher correctement, tu es fatiguée, incapable de dormir correctement … bref rien ne va !!

Comment j’ai survécu ? Je vais te faire part maintenant de mes petits tracas, mes astuces mais aussi de mes joies durant ces trois derniers mois de ma grossesse.

Les œdèmes aux pieds / La rétention d’eau

Comment ça une femme enceinte c’est magnifique ? Tu te moques de moi ?

Niveau beauté, ce que j’ai détesté durant ma grossesse, ce sont les œdèmes qui se créent un peu partout sur ton corps à cause de la rétention d’eau.

Déjà que tu n’es pas au top de ta forme, tu ne te sens pas hyper cool dans tes baskets … Ton corps se moque un peu plus de toi en n’évacuant très mal l’eau. 

C’est un phénomène qui est très courant chez la femme enceinte, surtout au printemps/été. Ce n’est pas dangereux mais c’est assez gênant. Cela est dû au fait que l’eau est plus présente dans l’organisme et qu’on a en cette période une mauvaise circulation sanguine

Me concernant cela se situait au niveau des chevilles et des pieds … 

Mes astuces :

Pour lutter contre ce problème, il faut :

  • Boire beaucoup d’eau ( riche en sulfate ). Car en effet, plus on s’hydrate et mieux on élimine. 
  • Manger plus de fruits et de légumes pour leur action diurétique sur l’organisme. Favoriser les aliments comme l’ail et l’oignon mais limiter absolument le sel.
  • Manger moins de sucre 
  • Continuer de faire une activité physique ( la marche, la natation par exemple ) mais éviter de rester trop longtemps debout. 
  • Se munir de collant ou de bas de contention. Pour cela, il faut demander à son médecin de nous prescrire ces bas car ils sont remboursés par la sécurité sociale pour les femmes enceintes.
  • Porter les shoes de ton mec ( les baskets chaussettes c’est la vie !! )
  • Masser les zones gonflées pour favoriser la circulation sanguine
  • Dormir sur le coté gauche et non le droit.

Mais attention, si les œdèmes sont associés à de fortes migraines qui arrivent brutalement, cela peut être dû à une pré-éclampsie. Et cela est très dangereux pour le bébé. N’hésites pas à consulter rapidement ton médecin.

Recette naturelle contre les œdèmes des pieds :

Ingrédients :
  • Une dizaine de feuilles de menthe 
  • 1 litre d’eau 
Avec les feuilles de menthe : Porter à ébullition les 1 litre d’eau et la menthe en infusion puis laisser mijoter 10 min. Retirer du feu et laisser reposer pendant 10 autres minutes.
Ensuite ajouter le mélange dans une bassine et tremper y les pieds durant 30 min.
La menthe va permettre de stimuler la circulation sanguine et de réduire les œdèmes.

Les insomnies

Là encore, il s’agit d’un vrai calvaire.

Les insomnies sont un fléau à éradiquer quand on est enceinte. Mais il est quasiment impossible d’y échapper durant le 3ème trimestre de grossesse. J’étais tellement énorme que je n’arrivais pas à trouver une position pour dormir. 

Habituellement, je dors sur le ventre ….  Tu te doutes bien que pour le coup, cette position est IMPOSSIBLE à cette période de la grossesse. 

Sur le dos, j’avais l’impression qu’une montagne de personnes voulaient m’empêcher de respirer. Une fois de plus IMPOSSIBLE avec le poids du bébé sur mes entrailles ( c’est ragoutant tout ça hahahaha … )

Sur le coté, ça allait encore. Mais cela restait une position très peu naturelle pour moi. Et je n’arrivais pas à m’endormir profondément.

Mes astuces :

Aussi pour réussir à mieux dormir, j’ai développé des techniques de ninjas et je me suis bien équipée.

  • Le coussin de grossesse : l’objet INDISPENSABLE pour trouver une bonne position pour dormir. Je vous en avais parler dans ma vidéo des indispensables de grossesse
  • Le bain chaud : A faire avant d’aller se coucher, le bain chaud peut être une excellente alternative pour dormir plus profondément durant la nuit car il facilite l’apaisement et la détente du corps.
  • Les massages : Ne pas hésiter à solliciter Monsieur pour masser les zones sensibles comme les jambes lourdes par exemple, le dos ou encore le cou congestionné avec une huile végétales.
  • L’eau avec du magnésium : Prendre du magnésium marin avec un grand verre d’eau.

Les remontées acides

Encore pire que les oedèmes, durant cette grossesse, j’ai détesté avoir des remontées acides. Il n’y a, selon moi, rien de plus immonde. Ça fait mal et c’est hyper désagréable. 

Pour celles qui ne le savent pas, la grande responsable des remontées acides, c’est la progestérone.

Cette hormone produite en grande quantité pendant la grossesse s’accompagne d’une certaine paresse musculaire qui n’épargne pas l’appareil digestif. Plus précisément, cette paresse gagne le muscle qui sert de clapet entre l’estomac et l’œsophage.

Résultat : il ne remplit plus correctement son rôle de barrière et permet aux sucs gastriques de gagner l’œsophage. Ce qui se traduit par des aigreurs voire la sensation d’avoir constamment une saveur acide dans la gorge. Une toux persistante peut également être la conséquence d’un reflux.

Une horreur !!!

Mes astuces :

Au niveau de l’alimentation, chaque future maman a sa propre sensibilité. Mais certains aliments sont réputés pour permettre de limiter les remontées acides :

  • La pomme de terre ( alcalin ) est réputée efficace pour tamponner l’acidité gastrique.
  • L’ananas contient en quantité des enzymes digestives favorisant la digestion, et donc la vidange gastrique.
  • Fractionner ses repas en 3 petits repas et 2 ou 3 collations.
  • Surélever la tête de son lit de quelques dizaines de centimètres ou dormir avec quelques coussins derrière le dos.
  • Pratiquer une activité physique régulière comme la marche pour stimuler la digestion.
  • L’homéopathie, sans danger durant la grossesse, est une ressource intéressante contre les remontées acides : Prendre systématiquement Robinia pseudo-acacia 5 CH – 5 granules avant chaque repas, avant le coucher et à chaque fois que les remontées acides se font ressentir.

Recette de Grand-mère contre les remontées acides

Ingrédients :
  • Le bicarbonate de soude (alimentaire)
  • Un citron
  • 100 ml d’eau
Mélanger ½ cuillère à café de bicarbonate de soude limentaire avec quelques gouttes de jus de citron ( alcalin ) dans 100 ml d’eau tiède.
Boire la totalité du mélange durant la journée.

La susceptibilité / L’hyperémotivité

Durant mes 2 grossesses, s’il y a bien un point qui n’a pas changé, c’est ma susceptibilité, ma fragilité et mon hyperémotivité

Dans la vie de tous les jours, je suis une femme un peu (trop) sensible mais ça ne tient pas la comparaison durant la grossesse où là je suis HYPER MEGA SENSIBLE … C’est de la folie.

Je pleurs pour rien, tout me fatigue et m’énerve. Je réagis aux événements qui me touchent avec 50 fois plus d’intensité qu’en temps normal.

Ce phénomène est dû à plusieurs hormones qui sont produites en très grandes quantités pendant la grossesse afin de permettre le bon développement du fœtus.

Mais ce taux d’hormones étant important, il peut aussi avoir une incidence sur les humeurs de la femme enceinte.

Voilà comment ça se passe : 

  1. Les œstrogènes a un effet excitant.
  2. La progestérone a un effet sédatif.
  3. La prolactine, l’hormone de l’allaitement, a un effet relaxant.
  4. La dopamine, hormone précurseur de l’adrénaline et de la noradrénaline, agit en tant que déclencheur des sensations de plaisir.
  5. Le cortisol, l’hormone du stress, peut rendre la femme irritable et hypersensible.

Imagine donc l’interaction de TOUTES ces hormones ensemble, leur dérèglement et leur fluctuation … Un vrai bordel !!!  Voici la femme enceinte empreinte de déséquilibres et des changements d’humeur difficilement contrôlables :

  • La vulnérabilité
  • La peur
  • L’anxiété
  • La sensibilité accrue
  • La difficulté à gérer les émotions
  • La peur de l’abandon
  • Des troubles légers de la personnalité comme des sautes d’humeur ou une certaine irritabilité
  • Une tendance à la victimisation
  • Des difficultés relationnelles.

Lors de ma première grossesse, cette phase a été très très difficile pour moi. Je n’ai pas su gérer toutes ces émotions. Je me sentais seule, incomprise par mon entourage ( surtout que j’avais une amie enceinte en même temps que moi qui n’avait pas tous ces problèmes – je me traitais comme LA VRAIE RELOU ), mal aimée … Avec le recul, je pense que j’étais dépressive.

Mes astuces :

Du coup, pour cette nouvelle grossesse, j’ai recherché des astuces pour m’aider à gérer tout cela.

  • Rester au calme et se reposer un maximum / Eviter le stress
  • Essayer de s’autocontrôler : En se raisonnant tout de suite, en allant s’aérer l’esprit par une petite marche à l’exterieur, en se détendant …
  • Assister aux cours de préparation à la naissance. Les cours de préparation à la naissance permettent de dédramatiser la grossesse et l’accouchement et d’atténuer les angoisses qu’ils génèrent.
  • Parler à votre entourage de ce que vous ressentez TOUT DE SUITE. Afin d »être écoutée, soutenue, aidée et surtout comprise par votre conjoint et vos amis. Ils peuvent ne pas comprendre par eux même vos changements d’humeur.

Et si après tout cela, tu n’arrives toujours pas à gérer tes émotions :

  • Prends conseil auprès de spécialistes : sages femmes, gynécologues, ou psychologues. Ils auront toujours une oreille attentive pour que ta grossesse soit vécue positivement.

Le syndrome de nidification

Quézako ça encore ? 

C’est simple comme bonjour. Le syndrome de nidification se déclenche avant la venue de bébé. On a une furieuse envie de rangement, d’une irrépressible frénésie de nettoyage dans sa maison.

Cet instinct de nidification est le signe de l’imminence de l’accouchement chez tous les mammifères. Et la femme enceinte est soumise aux mêmes impulsions. Elle a envie de créer un environnement parfait pour son futur bébé.

Ce syndrome touche la femme mais peut également toucher les futurs papas. 

Je n’ai pas échapper à cela puisque c’est durant cette période de fin de grossesse que j’ai décidé de tout changer et de refaire les chambres.

Mes astuces :

Je n’ai pas d’astuces pour ce cas … Fonce !!! Fais-toi ton petit nid douillet sans contraintes. 

cheveux-crepus-fins-volume-grossesse-soins-capillaire

Les cheveux volumineux

Parlons un peu beauté 🙂 

Durant ma grossesse, je n’ai jamais eu les cheveux aussi longs et volumineux. Cela est dû à la sécrétion de différentes hormones ( citées plus haut ) qui stimulent l’état et la croissance des cheveux.

Ils sont plus nombreux, souvent plus épais et tombent moins

Profites-en un max car cette phase peut ne pas durer ( je te ferais un post sur mes astuces pour lutter contre l’alopécie post-partum très bientôt )

Mes astuces :

Pour continuer d’avoir de magnifique cheveux durant la grossesse, j’ai fait un post entier sur ce sujet :

=> #AFROLIFE : GROSSESSE : S’OCCUPER DE SES CHEVEUX CRÉPUS … QUELS SONT LES BONS GESTES ?

Le stress des derniers jours

Les derniers jours de grossesse sont les plus longs et les plus fatigants. On n’arrive pas à marcher, on a mal partout, on n’arrive pas à dormir, et on ne peut plus faire ce que l’on veut. 

On est également anxieuse suite à l’arrivée du bébé et on se pose pleins de questions sur l’accouchement : Est-ce que ça va bien se passé ? Est ce que je vais accoucher naturellement ? Mon bébé sera t-il en bonne santé ?

Ou encore de savoir s’il on n’a rien oublié : La valise de grossesse ? Est-ce que j’ai tout acheté pour l’arrivée de bébé ? etc.

Bref, c’est le stress !!

J’ai d’ailleurs partagé ma dernière semaine de grossesse dans des vlogs.

Contrairement à ma première grossesse, j’ai vécu ce dernier trimestre de grossesse avec sérénité et soutien.

D’ailleurs, je tiens à redire un grand MERCI à mon homme qui a été d’un grand soutien moral et physique durant toute ma grossesse. Sans lui, ça aurait été beaucoup plus dur …

Mais même si ce dernier trimestre est compliqué, c’est le moment que tu attends le plus car il se terminera par ta rencontre avec bébé.

BEST MOMENT EVER !!!

J’espère que je t’aurais donné assez d’astuces pour t’aider à affronter ce dernier trimestre et le vivre dans le calme et la bonne humeur.

Et toi, as-tu d’autres astuces à nous donner à tous ? Partages avec nous ton expérience <3

Le bisou mes beautés <3

afrolifedechacha-logo

Suivez moi sur Facebook l Instagram l Google+ l Youtube

Tu as aimé ce billet ? Partages le ...
  • 17
  •  
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  

Chacha Afrolife

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.